LES BIENFAITS DU YOGA AU TRAVAIL

La pratique du yoga est une pratique qui concerne à la fois le corps et l’esprit. Le mot yoga vient de la racine sanscrite « yug » qui signifie « unir, joindre » et également «se mettre au joug, s’atteler à l’ouvrage ». Un cours de Hatha Yoga, la forme de yoga la plus répandue en Occident, consiste à prendre des postures, rythmées par un mouvement respiratoire, puis de faire une relaxation profonde en fin de séance. Le yoga est ainsi une pratique dynamisante et excellente sur les plans physique et mental.

Opter pour la réussite

En yoga, le désir prime sur l’effort. En effet, contrairement au monde du sport, il n’y a pas de notion de niveau à atteindre, pas d’esprit de compétition avec soi-même ou avec les autres. Il y a une progression par la maîtrise du souffle. Le but du yoga réside plus dans la motivation que dans le challenge. Le fait de réussir, non le fait de gagner, est une dynamique tout à fait favorable à l’entreprise. On parle dans la tradition du yoga du concept de « santosa », le contentement, sentiment plus valorisant et fédérateur que l’autosatisfaction.

Se centrer pour mieux se concentrer

Le yoga est un travail d’ancrage dans la réalité, dans l’ici et le maintenant. Les postures et l’attention portée à sa respiration rendent cette pratique très concrète. La conscience que l’on a de son propre corps pousse à plus de pragmatisme et de lucidité.

De plus, le yoga est un réel antidote au stress car il donne le réflexe de se replacer dans le moment présent, au lieu de se disperser en se projetant constamment dans le futur. Ainsi, on gère ses priorités de manière avantageuse pour mieux se consacrer à ses objectifs du moment.

Par ailleurs, le rythme demandé dans la vie professionnelle étant parfois source de fatigue et de découragement, le yoga permet de prendre conscience des forces, mais aussi des fragilités qui nous habitent. Les reconnaître et les observer régulièrement libère beaucoup de tensions.

Bien se positionner

Les premiers écrits sur le yoga indiquent que le pratiquant doit être ferme et stable dans la posture. L’équilibre ainsi atteint et ressenti dans le corps donne la possibilité de développer au mieux sa personnalité. Par conséquent, on est plus apte à apprécier si ses actes sont bien en ligne avec qui l’on est et ce que l’on pense. Le yoga donne des outils pour se positionner et s’affirmer au plus près de soi-même.

Utiliser l’intelligence émotionnelle

Le yoga renforce le « muscle mental » de l’attention : l’observation de ses sensations internes, sans jugement, en est une composante très importante. 
Ce qui non seulement développe le pouvoir de concentration, mais permet aussi d’être plus à l’écoute de soi-même et de ses émotions dans la vie quotidienne. On est ainsi plus à même de faire la part des choses lorsqu’une émotion arrive, et de mieux accueillir les messages qu’elle véhicule. 
Fort de cette expérience, on en arrive à mieux comprendre l’autre. Le yoga permet donc de développer l’empathie et de communiquer avec l’autre dans le respect. Le but de l’échange étant d’être entendu, pas forcément d’avoir raison.

Développer sa créativité

La relaxation et la méditation permettent de faire le vide en soi. L’esprit reposé est plus clair, plus perspicace et augmente son champ de perception. Ainsi, la relaxation et la méditation favorisent des poussées d’inspiration et l’émergence d’idées nouvelles. Ce qui fait véritablement sens pour soi devient plus limpide car on accorde deux aspects de son intelligence : l’intuition et la raison. En se mettant en phase avec son instinct, sa partie plus animale, on dépasse ses propres blocages en s’éveillant à d’autres possibilités. On devient capable de mesurer le bien-fondé des solutions qui s’offrent à soi et d’apprécier le meilleur angle d’attaque.

Une fois les postures, le travail du souffle et la technique de relaxation intégrés, la pratique régulière de Hatha Yoga (10 à 15 minutes par jour suffisent) permet d’obtenir, sur le plan physique et mental, des bienfaits tangibles et durables.

Les commentaires sont fermés.